BEAUROIRE

 

 

Écartelé, aux 1 et 4 d'or, au lévrier de gueules, colleté d'argent; aux 2 et 3 d'azur, à trois canettes d'argent.

 

 

Maison d'ancienne chevalerie, de la province de Périgord, connue depuis Bernard de Beauroire, qui fit une donation à l'abbaye de Dalon, en Limousin, en 1179, et dont le fils, nommé Guillaume, prenait la qualité de chevalier en 1194. Elle remonte, par filiation suivie, à Raimond de Beauroire qui passa un acte en 1299, et était déjà marié, en 1303, à une dame nommée Marie Capol (ou Chapol), fille de Hugues Capol, chevalier d'Ayen.

Les seigneurs de Beauroire ont ajouté, pendant longtemps à leur nom, celui de la Peyre, provenant d'un fief qui leur fut donné, vers l'an 1300, par la vicomtesse de Limoges.

Cette maison qui n'est pas moins distinguée par ses services militaires et ses alliances, que par son ancienneté, subsiste encore dans la branche de Vilhac.

 

 

  1. En attente de généalogie pour cette famille.

 

Principales sources

  • M. de Courcelles, Dictionnaire Universel de la Noblesse de France, I, 81.

Vous avez remarqué une erreur?
  • envoyez un message électronique (n'oubliez pas de préciser vos sources et d'en ajouter si possible une copie dans votre message) à redacteur @ dagos.org
  • laissez un message dans le forum

Rechercher sur le site

 

ARMORIAL DU PAYS D'OC par d'AGOS.
Copyright © 2004-2005. Tous droits réservés.
Dernière mise à jour: 24/01/05.

Menu

Accueil
Patronymes
Rechercher
Contribuer
Forum
Haut de page