BENOIST DE LA PRUNARÈDE

 

 

D'azur, à trois bandes d'or.

 

 

 

 

 

 

alias d'azur à trois bandes d'or, au chef cousu de gueules, chargé de trois croissants d'argent.

 

Devise : Voca me cum benedictis.

 

 

Benoist de la Prunarède, titrés marquis et comtes de la Prunarède, noblesse d'origine chevaleresque de la province de Languedoc, où elle a possédé pendant plusieurs siècles, le territoire où est situé l'abbaye d'Aniane; ce qui sert, ainsi que la devise conservée dans cette maison, à appuyer la tradition que le célèbre Saint-Benoît d'Aniane pouvait avoir une origine commune avec cette famille.

 

Elle a donné un grand nombre de gouverneurs de places, de capitaines et d'officiers distingués, la plupart décorés de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.

 

L'Histoire de Languedoc, par Dom Vaissette, les Recueils manuscrits du président Doat, et les Cartulaires de plusieurs abbayes des diocèses de Maguelonne et de Béziers, mentionnent, entre le XIe et le XVe siècle, de nombreux personnages du nom de Benoist, en latin Benedictus. Nous ne savons pas si ces différents personnages avaient, par titres ou par tradition, comme quelques auteurs l'ont avancé, une origine commune avec la famille de Benoist qui a pris pour devise, Voca me cum Benedictis.

 

Elle prouva sa filiation authentique devant M. de Bezons, depuis :

 

 

  1. Jean de Benoist, seigneur de la Cisternette, épouse en premières noces Anne Damat, dont il eut :

    1. André, qui suit;

    2. Louis, capitaine d'une compagnie de 100 hommes;

    et en secondes noces Philippine de Régis.

  2. André de Benoist, seigneur de la Cisternette, capitaine de 200 hommes, épouse en premières noces le 7 février 1554 Anne Durand, dont il eut :

    1. Jean, qui suit;

    et en secondes noces Françoise du Caylar, dont il eut :

    1. Henri.

  3. Jean de Benoist, seigneur de la Cisternette, capitaine de 100 hommes de pied, gouverneur du fort de Saint-Jean-de-Fos, épouse le 10 décembre 1593 Jacquette de Ginestous de Montdardier, dont il eut :

    1. Charles, qui suit;

    2. François;

    3. Jacques.

  4. Charles de Benoist, seigneur de la Cisternette et de la Prunarède, capitaine d'infanterie au régiment de Saint-Aunais, épouse le 30 juillet 1623 Isabeau de Peiran, dont il eut :

    1. Henri, qui suit;

    2. François, brigadier des gardes du corps du roi;

    3. Balthazar, prêtre : maintenus dans leur noblesse par jugement souverain du 20 décembre 1669.

  5. Henri de Benoist, seigneur de la Prunarède et de la Cisternette, prit part au siège de Paris en 1648, épouse le 19 juillet 1661 Gabrielle de la Treilhe, dont il eut :

    1. Philippe, qui suit;

    2. Charles, capitaine de cuirassiers, tué au siège de Landau en 1702;

    3. Henri, chanoine, archidiacre et vicaire général du diocèse de Lodève;

    4. Henri, capitaine de dragons, chevalier de Saint-Louis;

    5. Gabriel, qui a fait la branche B.

  6. Philippe de Benoist, seigneur de la Prunarède et de la Cisternette, capitaine de dragons, lieutenant-colonel d'infanterie au régiment de Languedoc en 1701, avait épousé en 1699 Catherine de Ginestous, dame de Saint-Maurice, dont il eut une fille, Gabrielle, mariée à Antoine de Barbeyrac, dont le fils, marquis de Saint-Maurice, a obtenu en 1733 l'érection des susdites terres en marquisat.

 

Branche B

  1. Gabriel de Benoist de la Prunarède, major du régiment de Noailles, épouse en 1716 Isabeau de la Treilhe-Fosières, dont il eut :

    1. Jean-Gabriel, abbé de Saint-Guilhem-du-Désert, vicaire général du diocèse de Montpellier;

    2. Henri, capitaine de dragons, chevalier de Saint-Louis, lieutenant de roi en Languedoc, et gouverneur de Lodève en 1786;

    3. Guillaume;

    4. Jean, qui suit;

    5. Henriette, mariée à François-Arnaud de Ginestous.

  2. Jean de Benoist de la Prunarède, dit le comte de la Prunarède, dans l'assemblée de la noblesse de Lodève en 1788, capitaine au régiment royal-Lorraine, fit la campagne de Bohême sous le comte de Belle-Isle 1742, épouse le 7 janvier 1772 Marie-Gabrielle de Maupoint, dont il eut :

    1. Jean-André-Hercule;

    2. Marie-Charles-Jules;

    3. Marie-Jean-Hippolyte-Nestor, qui suit;

    4. Eugène;

    5. et cinq filles.

  3. Marie-Jean-Hippolyte-Nestor de Benoist, comte de la Prunarède, épouse le 29 octobre 1829 Jeanne-Frédérique-Athénaïs Pandin de Saint-Hippolyte, fille du contre-amiral, dont :

    1. Henri, décédé le 4 octobre 1851;

    2. Marie-Fulcrand-Joseph, né le 21 janvier 1833.

 

Principales sources

  • M. de Courcelles, Dictionnaire Universel de la Noblesse de France, I, 95.

  • Louis de la Roque, Armorial de la Noblesse de Languedoc, I, 73.

Vous avez remarqué une erreur?
  • envoyez un message électronique (n'oubliez pas de préciser vos sources et d'en ajouter si possible une copie dans votre message) à redacteur @ dagos.org
  • laissez un message dans le forum

Rechercher sur le site

 

ARMORIAL DU PAYS D'OC par d'AGOS.
Copyright © 2004-2005. Tous droits réservés.
Dernière mise à jour: 05/02/05.

Menu

Accueil
Patronymes
Rechercher
Contribuer
Forum
Haut de page