BERMOND

DU CAÏLA SAINT-BONNET TOIRAS

 

 

D'or à l'ours de gueules sur pied accolé d'une ceinture d'argent, armé d'une épée de même.

 

 

Les sires de Bermond et de Pelet sont les deux plus anciennes et plus illustres maisons du Languedoc. Raymond de Pelet couvrit son nom d'une gloire immortelle durant la première croisade; moins heureux, les Bermond n'inscrivirent le leur que dans l'histoire des troubles religieux qui déchirèrent le Languedoc au XIIIe siècle. Ils étaient alliés à Raymond VI et Raymond VII, comtes de Toulouse.

 

Bernard, seigneur d'Anduze, mort en 1029, eut entre autres enfants de Garsinde de Béziers, Almérade d'Anduze et Bermond de Sauve. Almérade eut un fils, Pierre, qui paraît être mort sans postérité. Bermond, seigneur de Sauve, mourut à Rome en 1054 ; il eut de son mariage avec Astorge deux fils : Pierre de Sauve et Bernard d'Anduze, qui ajoutèrent à leurs noms celui de Bermond. Suivant l'usage du siècle, ce nom leur servit de surnom et passa à leur postérité.

 

Pierre Bermond, qui se qualifiait satrape de Sauve, petit-fils du marquis Bernard, et Bernard Bermond, son frère, titré marquis du château d'Anduze, partagèrent la succession de Pierre d'Anduze, leur cousin germain, et formèrent deux branches dont la seconde paraît avoir réuni dans la suite tous les biens de la maison.
 

Pierre Bermond, le sixième seigneur de Sauve de son nom, fils de Bernard VII, seigneur d'Anduze, Sauve, Sommières, en partie d'Alais, mourut à Rome en 1215, et laissa de Constance de Toulouse, sa femme : 1° Pierre Bermond VII, seigneur de Sauve, d'Anduze, Saint-Bonnet, Largentière, qui fit hommage au roi 1226, épouse Josserande de Poitiers et en eut une nombreuse postérité; 2° Raymond qui eut la quatrième partie d'Anduze et fut la tige des barons de Florac ; 3° Bermond, qui fit la branche des barons du Caïla.

 

 

  1. Pons de Bermond, seigneur de Sommières, fît enregistrer au sénéchal de Nîmes des lettres patentes du roi saint Louis datées du mois d'août 1248, qui lui donnaient le château du Caïla en échange de la terre et seigneurie de Sommières; il épouse avant 1260 Agnès de Séverac, dont il eut :

    1. Pons de Bermond, seigneur du Caïla dont la postérité s'est éteinte en 1477 ;

    2. Bernard, qui suit.

  2. Bernard du Caïla, damoiseau, co-seigneur de Roujan, épouse Marie de Fodières, dont il eut, suivant le P. Anselme :

  3. Bernard du Caïla, damoiseau, co-seigneur du château de Roujan, épouse  Alasais de Deodati, dont il eut :

    1. Bernard, qui suit;

    2. Hugues;

    3. Aixende.

  4. Bernard du Caïla, co-seigneur de Roujan, fut père de :

  5. Bernard du Caïla, co-seigneur de Roujan, épouse Ferrande de Ceste, dont il eut :

    1. Guillaume qui suit;

    2. Hugues, qui crée la branche des seigneurs d'Espondeilhan;

    3. Bermond, moine du prieuré de Cassan.

    4. Pierre, auteur de la branche du Cailar (selon G. de la Tour et Lachenaye-Desbois)

  6. Guillaume du Caïla, épouse en premières noces avant le 22 janvier 1377 Catherine de Montferrier; et en secondes noces le 27 juin 1386 Louise de Saint-Bonnet de Toiras, héritière de sa maison, à condition d'en porter le nom et les armes; il en eut :

    1. Antoine, viguier et châtelain de Galargues en 1416;

    2. Jean, qui suit;

    3. Giraudette, mariée à Jacques de Villepassans, seigneur de Sorgues.

  7. Jean du Caïla, fut père de :

  8. Guillaume du Caïla de Saint-Bonnet, seigneur de Restinclières et co-seigneur de Montferrier, héritier de Gausselin de Saint-Bonnet son oncle 1460, seigneur de Toiras, Peyre, Salendres, Saint-Jean de Gardonnenque, la Forêt, Sainte-Croix, Mialet, à condition de porter son nom et ses armes et de demeurer au château de Toiras, sous peine d'être privé de son héritage ; il épouse en premières noces le 9 décembre 1444 Marguerite de la Fare, dont il n'eut pas d'enfants; et en secondes noces le 22 mai 1445 Marguerite de Cadoine, dont il eut :

    1. Guillaume, qui suit;

    2. Antoine, seigneur de Maguelone;

    3. Thomas, chanoine de Narbonne;

    4. Antoinette, mariée à Odilon de Malbosc, seigneur de Collias.

  9. Guillaume du Caïla Saint-Bonnet Toiras, seigneur de Montferrier, co-seigneur de Restinclières, épouse en 1491 Marguerite de Nogaret, dont il eut :

    1. Antoine, qui suit;

    2. Marguerite mariée en 1528 à Claude de Balazuc.

  10. Antoine du Caïla Saint Bonnet Toiras, seigneur de Montferrier, co-seigneur de Restinclières, épouse le 24 avril 1526 Gabrielle de Rochemure, dont il eut :

    1. Aymar, qui suit;

    2. Louis, auteur de la branche de Saint-Bonnet;

    3. Jeanne, mariée en 1561 à N.... de Pampelonne;

    4. Gabrielle, mariée le 10 septembre 1567 à Jean de Pélegrin, seigneur de la Bastide;

    5. Claude, mariée le 12 décembre 1584 à François de Bonnail, seigneur de la Baume et de Navailles.

  11. Aymar de Saint-Bonnet de Toiras, seigneur de Restinclières et de Montferrier, co-seigneur de Toiras, épouse le 19 février 1572 Françoise de Claret de Saint-Félix, dame de Palières, dont il eut :

    1. Jacques, qui suit;

    2. Simon, sénéchal de Montpellier en 1627, maréchal de camp en 1628, enterré dans l'église de N. D. des Tables;

    3. Claude, évêque de Nîmes;

    4. Jean, maréchal de France en 1636, mort sans être marié.

  12. Jacques de Saint-Bonnet de Toiras, seigneur de Restinclières, Montferrier, Prades, gouverneur de Clermont-Lodève en 1617, sénéchal de Montpellier en 1623, blessé à la bataille de Leucate en 1637, avait épousé le 14 octobre 1607 Louise de Grégoire des Gardies, dont il eut :

    1. Louis, qui suit;

    2. Françoise, mariée le 29 novembre 1625 à Jean-Louis de Louet de Murat de Nogaret, baron de Calvisson;

    3. Claudine, abbesse de Vignogoul;

    4. Tiphaine, religieuse;

    5. Magdeleine;

    6. Louise, mariée le 14 février 1650 à Louis de Bérard, seigneur de Tarabias et de Bernis.

  13. Louis de Bermond du Caïla de Saint-Bonnet, marquis de Toiras, était seigneur de Restinclières, de Castelnau, Montferrier, Prades, du Crès et Salaizon. Christine, duchesse de Savoie, lui donna le marquisat de San-Michel, Pinito et Ussolo; il fut héritier du maréchal de France de Toiras, son oncle; maréchal de camp en 1658, sénéchal de Montpellier en 1665 ; il avait épousé le 22 février 1645 Elisabeth d'Amboise, comtesse d'Aubijoux, dont il eut :

    1. Simon-François, mort sans postérité;

    2. Jacques-François qui suit;

    3. Charles, chevalier de Malte en 1668;

    4. Elisabeth;

    5. Marie, abbesse de Nonenque.

    Louis de Bermond fut maintenu dans sa noblesse par jugement souverain du 16 décembre 1668.

  14. Jacques-François de Bermond du Caïla, marquis de Toiras, comte d'Aubijoux, capitaine des chevau-légers Dauphin, brigadier des armées du roi, tué au combat de Leuze en 1691; il avait épousé le 19 mars 1691 Françoise-Louise de Bérard, dame de Bernis, de Fontarèches, de Vestric, de Nages, de Solorgues, dont il eut :

    1. Élisabeth-Marie-Louise-Nicole de Bermond du Caïla de Toiras d'Amboise, comtesse d'Aubijoux, dame de Sauveterre, de Restinclières, marquise de Toiras, mariée le 30 juillet 1715 à Alexandre de la Rochefoucauld, duc de la Rocheguyon, pair de France, chevalier des ordres du roi.

 

Branche de Saint-Bonnet

  1. Louis de Bermond de Saint-Bonnet, seigneur de Saint-Jean de Gardonnenque et de Villeneuve, co-seigneur de Toiras, épouse le 20 septembre 1556 Marthe de Sandres, dont il eut :

    1. Jacques, marié à Antoinette de Brignac de Montarnaud, mort sans enfants;

    2. François, qui suit;

    3. Daniel;

    4. Marthe.

  2. François de Saint-Bonnet, co-seigneur de Toiras et de Saint-Jean de Gardonnenque, épouse le 13 septembre 1588 Louise du Gros, dame de Saint-Bauzèle, alias de Beaussel, dont il eut :

  3. Jean de Saint-Bonnet, seigneur de Toiras, Saint-Jean de Gardonnenque, épouse le 13 juillet 1615 Suzanne de Soubeiran, dont il eut :

  4. Henri de Saint-Bonnet, seigneur de Toiras, Saint-Jean de Gardonnenque, épouse le 10 octobre 1648 Louise le Roux de Montauban, dont il eut :

  5. Jacques de Bermond de Saint-Bonnet, seigneur de Toiras, demeurant au château de Toiras, au diocèse de Nîmes, maintenu dans sa noblesse par jugement souverain du 10 décembre 1668, n'eut que des filles.

 

Branche d'Espondeilhan

  1. Hugues du Caïla, co-seigneur de Roujan, seigneur de Pousols et d'Espondeilhan, rendit hommage le 10 mai 1389; il épouse Catherine N..., dont il eut :

    1. Bertrand, qui suit;

    2. Catherine mariée à Bernard de Fousilhous, seigneur de Laurens.

  2. Bertrand du Caïla, seigneur d'Espondeilhan, épouse Jeanne N..., dont il eut :

    1. Philippe;

    2. Raymond, qui suit;

    3. Bertrand;

    4. Antoine;

    5. Hélix, mariée à Guillaume de Patau, seigneur de Roujan.

  3. Raymond du Caïla, seigneur d'Espondeilhan, épouse le 23 juin 1447 Antoinette d'Arpajon, dont il eut :

    1. Pons;

    2. Guillaume, qui suit.

  4. Guillaume du Caïla, co-seigneur d'Espondeilhan, épouse Catherine de Mar..., dont il eut :

    1. Paul, qui suit;

    2. Guillaume, chanoine de Béziers;

    3. Catherine, mariée à Guillaume de Pelet, seigneur de Pousols.

  5. Paul du Caïla, co-seigneur d'Espondeilhan, épouse le 13 décembre 1523 Jeanne de Porcelet de Maillane, dont il eut :

    1. Timothée;

    2. Jacques, qui suit;

    3. Guillaume, qui a fait la branche de Puisserguier;

    4. Magdeleine, mariée le 3 août 1561 à Guillaume de Baderon de Maussac;

    5. Marguerite, mariée le 1er janvier 1570 à Antoine de Pelerin, seigneur de Cabreirolles;

    6. Jeanne, mariée le 18 février 1572 à Jean d'Avanson.

  6. Jacques du Caïla, co-seigneur d'Espondeilhan, gouverneur de Béziers en 1599, épouse Alizette d'Avanson, dont il eut :

    1. Guillaume, qui suit;

    2. Magdeleine, mariée en 1592 à Pierre de Valat, seigneur de l'Espignan;

    3. Marguerite, mariée le 10 juin 1594 à François de Brettes.

  7. Guillaume du Caïla, co-seigneur d'Espondeilhan, lieutenant pour le roi à Béziers en 1603, épouse le 23 février 1607 Marie de la Courtade, dont il eut :

  8. Jean du Caïla, co-seigneur d'Espondeilhan, servit en 1639 auprès du maréchal de Schomberg; il avait épousé le 26 avril 1637 Charlotte de Lort de Sérignan, dont il eut :

    1. Pierre, qui suit;

    2. Jacques;

    3. Guillaume;

    4. Hercule;

    5. Henri, marié à Marie de Villemur-Riotor, dont :

      1. Pierre-Joseph, capitaine dans le régiment du roi;

      2. François, prêtre;

      3. Charlotte;

      4. Gabrielle, mariée le 28 septembre 1706 à Pierre de Sarte d'Espagnac.

  9. Pierre du Caïla, seigneur d'Espondeilhan, maintenu dans sa noblesse avec ses frères par jugement souverain du 10 décembre 1668, reprit alors le nom de Bermond; épouse le 10 mai 1678 Armande-Agnès Esprit, fille d'Esprit, de l'Académie française, dont il eut :

    1. Pierre-Jacques, mort en 1680 sans postérité;

    2. Joseph-Louis, lieutenant d'infanterie au régiment de Noailles;

    3. Jacques, lieutenant d'infanterie au régiment de Beauvoisis;

    4. Jean-Pierre-Aphrodise, capitaine dans le régiment d'Epinay;

    5. Julien-Amable, lieutenant au régiment de Villeneuve, mort en 1711 sans postérité;

    6. Marie-Marguerite, mariée le 30 avril 1715 à Gabriel de Valat de Cabreiroles.

 

Branche de Puisserguier

  1. Guillaume du Caïla, co-seigneur d'Espondeilhan, capitaine d'une compagnie à la bataille de Jarnac en 1569, capitaine gouverneur de Béziers en 1582; il avait épousé le 6 avril 1576 Isabeau de Lort de Sérignan, dont il eut :

    1. Henri, qui suit;

    2. Louis, seigneur de Cazillac, qui a fait le rameau B;

    3. Antoinette, mariée le 1er janvier 1589 à Jean de Narbonne Caylus.

  2. Henri du Caïla, baron de Puisserguier et de Cazillac, colonel d'infanterie  en 1597, gouverneur de Béziers en 1603, épouse le 13 novembre 1605 Claire de Boyer de Sorgues, dont il eut :

    1. Henri, qui suit;

    2. François, chevalier de Malte en 1641, puis se maria le 26 février 1649 à Marguerite Thomas, dont :

      1. Henri;

      2. François.

    3. Isabeau;

    4. Antoinette;

    5. Marguerite;

    6. Claude : maintenus dans leur noblesse par jugement souverain du 10 décembre 1668.

  3. Henri du Caïla, baron de Puisserguier et de Cazillac, lieutenant de chevau-légers, gouverneur de Béziers en 1653, épouse le 18 juin 1645 Marguerite de Rouch, dont il eut :

    1. Henri, capitaine de cavalerie;

    2. Jean-Auguste, qui suit;

    3. François, mousquetaire du roi, chevalier de Saint-Lazare en 1701;

    4. Pierre-Louis, garde de la marine;

    5. Pierre-Hugues, chevalier de Malte en 1684.

  4. Jean-Auguste de Bermond, baron de Puisserguier, Cazillac, Sebazan, capitaine dans le régiment de Navarre, épouse le 26 novembre 1682 Antoinette de Sarret, dont il eut :

    1. Magdeleine-Henri, page du roi en 1702;

    2. N. de Bermond;

    3. et quatre filles religieuses.

 

Rameau B

  1. Louis du Caïla, seigneur de Cazillac, épouse le 23 avril 1609 Charlotte de Rouch d'Arnoye, et il en eut :

    1. Jacques, qui suit;

    2. Jean, seigneur de Montgausi.

  2. Jacques du Caïla, seigneur de Saint-Pregnan, épouse le 31 janvier 1644 Charlotte de Boide, et fut maintenu dans sa noblesse avec son frère par jugement souverain du 10 décembre 1668.

 

Principales sources

  • Louis de la Roque, Armorial de la Noblesse de Languedoc, I, 75.

  • P. Anselme, VII, 482.

  • Bibliothèque de l'École des Chartes, 1845-1846, 95.

  • Gastelier de la Tour

  • Lachenaye-Desbois, V, 55-58.

Vous avez remarqué une erreur?
  • envoyez un message électronique (n'oubliez pas de préciser vos sources et d'en ajouter si possible une copie dans votre message) à redacteur @ dagos.org
  • laissez un message dans le forum

Rechercher sur le site

 

ARMORIAL DU PAYS D'OC par d'AGOS.
Copyright © 2004-2005. Tous droits réservés.
Dernière mise à jour: 25/07/05.

Menu

Accueil
Patronymes
Rechercher
Contribuer
Forum
Haut de page