BOMPART

 

 

D'azur à trois tourterelles d'argent, au chef cousu de gueules chargé de trois étoiles d'or.

 

 

La maison de Bompart, alias Bompar, en latin Boni paris, est fort ancienne ; elle était répandue en Dauphiné et en Languedoc. Au moment de la vérification en Dauphiné, elle était réduite à une seule branche; il y en avait une autre auprès de Montpellier, qui avait même origine quoique ses armes fussent différentes. La branche dauphinoise portait : Coupé de gueule sur argent, au griffon de l'un en l'autre. (Chorier, III, 129.)

 

 

  1. Guillaume de Bompart, épouse le 29 janvier 1523 Gabrielle de Carcassonne, dont il eut :

  2. François de Bompart, épouse le 18 août 1557 Françoise Labadie, et il en eut :

  3. Etienne de Bompart, seigneur du Pont, gentilhomme servant chez le roi, eut une compagnie de 200 hommes de pied le 27 décembre 1584, et une pension de 1,200 livres, étant lieutenant au château de Caen le 17 septembre 1603; il avait épousé Péronne de Foulogues, dont il eut :

  4. Gaspard de Bompart, seigneur du Pont, demeurant à Mèze, au diocèse d'Agde, capitaine d'infanterie au régiment de Fosses en 1632, épouse le 8 mai 1633 Diane Portalès, et fut maintenu dans sa noblesse par jugement souverain du 31 octobre 1668.

 

Principales sources

  • L. de la Roque, Armorial de la noblesse de Languedoc, I, 88.

Vous avez remarqué une erreur?
  • envoyez un message électronique (n'oubliez pas de préciser vos sources et d'en ajouter si possible une copie dans votre message) à redacteur @ dagos.org
  • laissez un message dans le forum

Rechercher sur le site

 

ARMORIAL DU PAYS D'OC par d'AGOS.
Copyright © 2004-2005. Tous droits réservés.
Dernière mise à jour: 24/07/05.

Menu

Accueil
Patronymes
Rechercher
Contribuer
Forum
Haut de page