BORNIER

 

 

D'azur à la borne d'argent sur une terrasse de sable accostée de deux épis d'or; au chef cousu de gueules chargé d'un soleil d'or accosté de deux étoiles de même.

 

 

Cette famille, une des plus anciennes parmi les familles de robe de la province de Languedoc, a produit, depuis la fin du XVIIe siècle, des Officiers distingués et huit Chevaliers de Saint-Louis.

Philippe de Bornier, né à Montpellier en 1634 et mort en 1711, Conseiller du Roi et Lieutenant Principal au siège présidial de cette ville, fut un des Commissaires nommés par M. de Bezons pour être rapporteur dans les jugements de noblesse des diocèses de Béziers, Carcassonne et Saint-Pons, lors de la vérification. C'est peut-être à cette circonstance qu'il dut l'exemption de justifier de sa noblesse. Il fut choisi par le Roi pour présider aux assemblées synodales qui se tenaient en Languedoc jusqu'à la révocation de l'édit de Nantes. Il publia plusieurs livres de jurisprudence qui sont restés classiques jusqu'au milieu du dernier siècle. La Conférence des Ordonnances de Louis XIV eut six éditions du vivant de l'auteur.

 

Son fils aîné, Philippe, était établi en Prusse en 1715 ; N..., son fils puîné, fut Président du Sénéchal et Lieutenant Général criminel à Montpellier 1725. (MORERI , V, 924.)

 

 

  1. Philippe de Bornier, seigneur de Teillan, Conseiller en la Cour des Comptes de Montpellier, du 15 novembre 1589, Président en la même cour, du 8 mars 1617, épouse Marguerite de Farges, dont il eut :

  2. Louis de Bornier, seigneur de Teillan, Conseiller en la Cour des Comptes de Montpellier du 31 décembre 1627, Conseiller d'État du 2 janvier 1646, «en considération des services que lui et son père avaient «rendus à l'État en plusieurs importantes occasions,» créé Vicomte d'Héran par lettres patentes du mois d'août 1646, enregistrées au Parlement de Toulouse et à la Cour des Aides de Montpellier, les 19 décembre 1656 et 16 janvier 1659, et au bureau des trésoriers de France le 23 janvier 1660. Il épouse le 10 mars 1627 Isabeau de Moynier, dont il eut quatre enfants :

    1. Pierre qui suit;

    2. Jean, qui a fait la branche B;

    3. Marguerite, mariée le 14 juillet 1653 à Charles de Cadolle;

    4. Charles René, Capitaine au régiment de Mauconseil, épouse le 17 janvier 1693 Marguerite de Védel, dont il eut 3 fils :

      1. Charles, Chevalier de Saint-Louis, capitaine au régiment de Mauconseil;

      2. René;

      3. Jean-Baptiste.

  3. Pierre de Bornier, seigneur de Teillan, vicomte d'Héran, capitaine dans le régiment de Calvisson, épouse Tiphaine de Pascal, dont il eut :

    1. Anne, mariée le 20 avril 1695 à Théophile de Montolieu.

 

Branche B.

  1. Jean de Bornier, sieur de Ribalte, vicomte d'Héran, maintenu dans sa noblesse avec ses frères par jugement souverain du 24 septembre 1668, comme fils et petit-fils de Conseiller et Président en la Chambre des Comptes, épouse le 28 juillet 1682 Marie de Bonafous, dont il eut quatre enfants :

    1. Saint-Étienne, Capitaine au régiment de Mauconseil, Chevalier de Saint-Louis 1730;

    2. Etienne, Capitaine au régiment de Lyonne, Chevalier de Saint-Louis 1737;

    3. Isabeau, mariée à Etienne de Besson;

    4. Charles, qui suit.

  2. Charles de Bornier, sieur de Ribalte, seigneur de Saint-Jean-de-Nozé, Capitaine au régiment de Mauconseil, Chevalier de Saint-Louis 1740, épouse le 12 décembre 1741 Magdeleine de Paradis, dont il eut quatre fils :

    1. Étienne-Charles, chef de bataillon, Chevalier de Saint-Louis 1786, Lieutenant en Languedoc des Maréchaux de France;

    2. Jean-Louis-Charles, qui suit;

    3. Jean, Capitaine au régiment de Limousin;

    4. Pons-Simon-Frédéric, Chef d'escadron, Chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'honneur.

  3. Jean-Louis-Charles de Bornier de Ribalte, Lieutenant-colonel au régiment de Beaujolais, Chevalier de Saint-Louis 1787, épouse Suzanne de Trotignon, dont il eut trois fils :

    1. Étienne-Jean-Louis, qui suit;

    2. Eugène-Simon, qui a fait la branche C;

    3. Charles.

  4. Étienne-Jean-Louis-Frédéric de Bornier de Ribalte, Capitaine en retraite, Chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'honneur, épouse le 19 avril 1826 Ernestine-Henriette-Charlotte de Barbeyrac de Saint-Maurice, qui eut un fils.

 

Branche C

  1. Eugène-Simon de Bornier, Lieutenant d'infanterie, décédé, épouse Amélie du Ranc de Vibrac, dont il eut six enfants :

    1. Henri, qui suit;

    2. Simon-Jules;

    3. Joachim-Edmond;

    4. Thérèse;

    5. Suzanne;

    6. Élise.

  2. Étienne-Charles-Henri de Bornier, épouse le 3 février 1858 Blanche Gouilly, dont il eut un fils :

    1. Charles-Victor, né le 25 décembre 1858.

 

Principales sources

  • Louis de la Roque, Armorial de la Noblesse de Languedoc, I, 87.

  • Lachenaye-Desbois, II, 580.

  • Marquis d'Aubaïs, II, 61

Vous avez remarqué une erreur?
  • envoyez un message électronique (n'oubliez pas de préciser vos sources et d'en ajouter si possible une copie dans votre message) à redacteur @ dagos.org
  • laissez un message dans le forum

Rechercher sur le site

 

ARMORIAL DU PAYS D'OC par d'AGOS.
Copyright © 2004-2005. Tous droits réservés.
Dernière mise à jour: 24/09/05.

Menu

Accueil
Patronymes
Rechercher
Contribuer
Forum
Haut de page